Emmuré dans mes croyances

La Pocatière, le 29 mai 2015

Il y a une certaine paix qui s’installe dans la maison – il y a moins de tension en tout cas – lorsqu’elle s’absente. Je l’ai senti lorsqu’elle est partie pour une semaine. Même si je ressens le stress de tout avoir à faire et que c’est difficile par moments, surtout lorsque les enfants sont malades, on parvient à trouver une routine. J’ai même senti une plus grande autonomie chez mon plus jeune lorsque je suis seul avec eux. J’ai eu de belles discussions avec lui et il me semble épanoui, même s’il y a des moments où il s’ennuie de maman. Il voulait voir ses amis, il voulait aller au parc, il avait une belle attitude. Continuer la lecture de « Emmuré dans mes croyances »

Bilan professionnel

La Pocatière, le 27 mai 2015

Quelle session de psychothérapie hier soir. Un paquet d’émotions se sont entrechoquées pendant deux heures. Des souvenirs éparpillés on refait surface et se sont bousculés, entremêlés d’angoisse, d’une profonde tristesse, de désespoir, de craintes – non, de peurs – de désarroi et de découragement. En même temps j’ai entrevu, à travers une impression généralisée que je n’ai rien accompli qui en valait la peine (professionnellement du moins),  un espoir que j’ai pu faire une différence. Continuer la lecture de « Bilan professionnel »

Une journée comme les autres

La Pocatière, le 26 mai 2015

Lorsque je me suis réveillé vers six heures, j’avais plein de choses qui me trottaient dans la tête. Lorsque j’ai finalement regardé l’heure, il était presque sept heures moins dix. Mon plus jeune n’était pas encore debout, contrairement à son habitude. Il est finalement arrivé en haut et m’a demandé une crêpe. Je me sentais alors seul, me disant que ça allait redevenir comme ça, me lever le matin de ma fête et faire la même routine, comme d’habitude, comme si de rien n’était. Continuer la lecture de « Une journée comme les autres »

Cours obligatoire

La Pocatière, le 25 mai 2015

C’est ma fête bientôt et je ne suis vraiment pas en air de célébrer. Je n’ai jamais été fort sur la célébration de mon anniversaire, mais là c’en est un que je voudrais simplement oublier. Est-ce que je peux tout oublier, éviter de me rappeler cette période de ma vie? Je sais que je grandis en ce moment, j’apprends des leçons fondamentales de la Vie. Mais c’est une période d’une telle souffrance que je voudrais oublier en tant qu’épisode, pour seulement en retenir les apprentissages. Continuer la lecture de « Cours obligatoire »