Silence

(1 février 1992)

Un mégot consumé
Jeté par mégarde
Regard sur le passé
Mort de l’avant-garde

Des larmes sèches
Sur un infini détruit
Promenades en calèche
Un regard dans la nuit

Néant insoutenable
Vide cruel et pesant
À peine assis à table
Silence déchirant